Nos mobilisations

All Out met le pouvoir citoyen au service du mouvement pour l’amour et l’égalité. Avec nos approches originales en ligne et sur le terrain, nous envoyons des pétitions aux dirigeants et aux organisations du monde entier pour faire progresser les droits des personnes lesbiennes, gays, bi et trans. Découvrez ci-dessous quelques-unes de nos plus grandes campagnes.

Chine : #FreeTheFive
Égalité au Paraguay
Tous mobilisés pendant les Jeux de Sotchi
Contrer les « traitements » anti-gays
Contre le pire des tabloïds ougandais
Blocage d’une loi transphobe
Mariage pour tous en France
CVN : plus aucun dollar pour la haine
Rassembler les Mamans pour l’égalité au Brésil
Un crowfunding pour l’Irak
Mettre fin à la stérilisation forcée en Suède
Ouganda: Stopper la loi anti-gay
Le reportage anti-gay de TV9



Chine : #FreeTheFive

Avril 2015

Dès que 5 militantes des droits des femmes et des droits LGBT ont été arrêtées en Chine, toute la communauté d’All Out s’est mobilisée. Détenues sans informations après avoir simplement imprimé des autocollants pour manifester contre le harcèlement sexuel, elles pouvaient être condamnées à 5 ans de prison. L’une d’entre elles avait joué un grand rôle sur une campagne d’All Out quelques mois auparavant.

120 000 personnes ont signé une pétition et partagé l’information à leurs proches et les 5 femmes ont toutes été libérées.



Égalité au Paraguay

Juin 2014

Les personnes gays, lesbiennes et trans doivent affronter des violences permanentes en Amérique du Sud. Au début de l’année, l’Organisation des États américains réfléchissait enfin à publier une déclaration pour protéger les personnes gays, lesbiennes, bi et trans des violences et discriminations. Mais le Paraguay a annoncé qu’il voterait contre.

7000 membres d’All Out ont signé une pétition urgente. Nos partenaires au Paraguay, SOMOSGAY, ont organisé une manifestation dans les rues et attiré l’attention des médias. Nous avons remis nos signatures juste avant le vote… et gagné ! Le président a annoncé qu’il voterait pour l’égalité.



Tous mobilisés pendant les Jeux de Sotchi

Avril 2014

Les lois anti-gays adoptées en Russie ont créé une vague de violences envers les personnes gays, lesbiennes, bi et trans. En Russie, nos partenaires se faisaient agresser dans la rue et étaient victimes de persécutions partout. Les Jeux olympiques de Sotchi ont fourni l’opportunité pour les membres d’All Out de se mobiliser sur tous les fronts. Plus d’1 million de personnes dans le monde ont agi auprès de plus de 13 000 membres russes. Voici quelques-unes de nos victoires :

  • Plus de 50 membres d’All Out ont remis nos 300 000 signatures au Comité international olympique (CIO). Pour la première fois de l’histoire, le CIO a déclaré publiquement que le Principe 6 de la Charte olympique interdit les discriminations basées sur l’orientation sexuelle.
  • Pour que ce message devienne mondial, les membres d’All Out et les citoyens partout dans le monde ont montré leur soutien en achetant des vêtements Principe 6 créés par American Apparel. Des personnalités comme Rihanna, Mark Ruffalo ou Zachary Quinto ont porté du P6 sur les réseaux sociaux. 50 champions olympiques ont également rejoint notre campagne. L’amour et l’égalité étaient au centre des préoccupations.
  • Plus de 150 000 membres ont envoyé un e-mail au PDG de Coca-Cola pour demander à l’entreprise de dénoncer les lois anti-gays. Nous avons également financé d’immenses panneaux d’affichages roulants pour entourer le siège de Coca-Cola avec un message : « Coca-Cola, parle maintenant ». Nous avons déclenché une tempête médiatique. Nous n’avons pas fait bouger Coca-Cola mais trois sponsors olympiques nationaux ont dénoncé publiquement les lois.
  • Nos arguments ont été repris par les plus grands médias et même par des personnalités telles que le Premier ministre britannique David Cameron et le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon dans son discours d’ouverture des Jeux. Nous avons fait en sorte que la Russie comprenne qu’elle était sous le feu des médias et remis l’amour et l’égalité au cœur du débat. Nous avons invité des personnes du monde entier à nous rejoindre dans le combat pour l’amour.



Contre les « traitements » anti-gays

En cours

On le sait : être homo, ça ne s’attrape pas, ça ne se soigne pas. Mais partout sur la planète, des groupes extrémistes font la promotion de dangereux « traitements » et séminaires visant à « guérir » les gens de leur amour. Les membres d’All Out du monde entier appellent les ministres de la Santé à dénoncer ces mesures. Ils mènent la charge contre ces charlatans qui se font passer pour des médecins.

Notre campagne visant à arrêter ces séminaires partout a connu une grande résonnance partout sur la planète. Le gouvernement équatorien a accepté de fermer plus de 200 cliniques qui proposaient des « thérapies de conversion » et la ministre de la Santé française a publiquement condamné ces faux traitements. En Argentine, une session a été annulée après que notre campagne ait fait les gros titres. En Chine, plus de 100 000 d’entre nous ont soutenu Xiao Zhen, un jeune homme qui a attaqué en justice une clinique qui a tenté de le soigner et a obtenu de l’OMS qu’elle se mobilise contre ces faux traitements.



Contre le pire des tabloïds ougandais

Mars 2013

Orange, l’une des plus grandes entreprises de télécoms au monde, a été surpise en train de faire de la publicité dans un grand tabloïd ougandais connu pour mener une chasse aux homos dans le pays.

Plus de 85000 membres d’All Out ont agi en envoyant des tweets et une pétition à Orange pour que celle-ci retire immédiatement ses publicités. En réponse, Orange a confirmé qu’elle ne publierait plus dans le tabloïd. L’entreprise a également promis de protéger ses employés lesbiennes, gays, bi et trans en Ouganda.



Blocage d’une loi transphobe

Mars 2013

Les membres d’All Out ont contribué à arrêter une proposition de loi en Arizona visant à jeter en prison celles et ceux qui n’utiliseraient pas les toilettes conformes au genre mentionné sur leurs certificats de naissance.

Nous avons travaillé avec les militants d’Arizona ainsi que le National Center for Transgender Equality pour arrêter une seconde loi interdisant aux villes de protéger l’identité ou l’expression de genre des individus auxquels on interdit l’usage de toilettes publiques. Le député qui avait proposé ces textes les a finalement retirés.



Mariage pour tous en France

Janvier 2013

Avant le vote historique pour le mariage pour tous en France, les voix anti-égalité se faisaient entendre très fort. Malgré le soutien à la loi d’une majorité de Français (plus de 60%), les groupes anti-gays se sont très fortement mobilisés. En réponse, les membres d’All Out ont organisé des événements dans 16 villes pour l’égalité et atteint 4 millions de personnes sur les réseaux sociaux. Ils ont également financé un encart pro-égalité dans Le Monde, le principal quotidien français, afin de lancer un élan crucial pour l’adoption de la loi.

Le texte a finalement été adopté et promulgué le 18 mai 2013. All Out fut invité tout spécialement au mariage de Bruno et Vincent, le tout premier mariage reconnu d’un couple d’hommes en France. Vive l’amour !



CVN : plus aucun dollar pour la haine

Août 2012

CVN, un site internet qui permet de donner une petite somme à des associations religieuses à chaque achat, travaillait avec de très grands noms : Westin Hotels, Avis, Expedia et Hotels.com. Le problème ? Certaines de ces associations, selon le Southern Poverty Law Center, étaient des groupes homophobes consacrés à lutter contre le mariage pour tous et à prier pour la criminalisation de l’homosexualité partout.

All Out a convaincu bon nombre d’entreprises de quitter CVN l’une après l’autres grâce à des stratégies créatives. Les membres ont partagé une parodie de la toute dernière campagne publicitaire de Westin sur leur mur Facebook et posté des milliers de messages. En trois heures, Westin a répondu et arrêté de financer CVN. En 48 heures, Avis, Expedia et Hotels.com ont également quitté CVN et soutenu les droits de tous et de toutes, quelle que soit la personne qu’elles aiment.



Rassembler les Mamans pour l’égalité au Brésil

Avril 2012

Lorsqu’un élu du Congrès brésilien a déclaré à la presse qu’il « préférerait que son fils soit mort plutôt que pédé », All Out a rassemblé un groupe d’incroyables mamans au Brésil pour partager leur histoire et rappeler au pays que c’est l’AMOUR qui unit les familles.

Les Mamans pour l’égalité sont descendues dans les rues de Rio, de São Paulo et d’autres villes brésiliennes avec une grande expo photo. Elles se sont également rendues au Congrès de Brasilia, où elles ont participé à un groupe de travail sur l’égalité des droits. Les Mamans ont fait parler positivement des personnes LGBT dans la presse et le débat public télévisé, en ligne et papier.



Un crowfunding pour l’Irak

Avril 2012

En Irak, les milices dressent des ʺkill listsʺ pour pourchasser et assassiner ceux qu’ils suspectent d’être homos. Les membres d’All Out, en seulement 3 jours, ont fait don de 60 000 dollars pour évacuer les personnes les plus en danger.

13 personnes en danger immédiat ont été relogées en toute sécurité et ont commencé une nouvelle vie. Le gouvernement néerlandais a observé l’opération et changé ses politiques envers les réfugiés pour pouvoir répondre à des circonstances similaires à l’avenir.



Mettre fin à la stérilisation forcée en Suède

Janvier 2012

Pour changer leur genre sur leurs papiers d’identité en Suède, le gouvernement suédois forçait les personnes trans à subir une stérilisation forcée – sans possibilité de conserver ses gamètes. En coordination avec des groupes locaux et des politiciens, All Out a lancé la première campagne publique pour effacer cette loi.

Notre pétition a été signée par plus de 70 000 personnes, qui ont aidé à déclencher l’attention des médias internationaux sur cette question. La loi a été abolie – et les personnes trans ne sont plus stérilisées en Suède.



Ouganda: Stopper la loi anti-gay

Mars 2011

Quand le parlement ougandais a introduit une loin pour punir les personnes gays et lesbiennes de la peine de mort, les membres d’All Out sont passés à l’action et ont diffusé leur pétition partout dans le monde. Aujourd’hui, plus de 240 000 personnes ont signé. Des dirigeants d’envergure internationale se sont prononcés contre la loi, dont le président américain Barack Obama et le premier ministre britannique David Cameron.

La loi a été bloquée au Parlement avant d’être adoptée un peu plus tard, moins la peine de mort. En août 2014, la cour constitutionnelle ougandaise l’a annulée, arguant qu’elle avait votée sans que le quorum de députés n’ait été atteint. All Out poursuit son travail en partenariat étroit avec les partenaires sur place pour soutenir le travail courageux des groupes LGBT ougandais.



Le reportage anti-gay de TV9

Fèvrier 2011

Un reportage diffusé sur la grande chaîne indienne TV9 a choqué le monde entier en menant une opération de traque envers des hommes gays via des sites de rencontres. Les journalistes de TV9 ont recueilli les noms, photos, préférences sexuelles et même les professions des hommes décrits comme les « esclaves d’un style de vie non naturel », mettant ainsi toute la communauté LGBT en danger.

All Out a transformé le choc en action, en incitant plus de 1000 personnes en Inde à écrire directement au PDG de TV9 Ravi Prakesh pour demander des excuses publiques. Après une pression incroyable, des manifestations et des plaintes déposées par les victimes elles-mêmes, TV9 a dû payer un million de roupies et diffuser trois fois des excuses publiques en prime time. Cela va sans dire : TV9 et les autres médias indiens y réfléchiront désormais à deux fois avant de cibler à nouveau les personnes LGBT.