Nos victoires

Nos campagnes sont la preuve que l’amour gagne toujours. Voici quelques-unes de nos plus grandes victoires (jusqu’ici !).

Maroc : les adolescentes sont libres !

Trois ans de prison pour un baiser innocent et une légère étreinte ? C'est ce que risquent deux adolescentes marocaines.

Lorsqu'en novembre 2016, nous avons appris que deux adolescentes marocaines risquaient trois ans de prison pour s'être embrassées, les membres d'All Out n'ont pas attendu une seconde : ils ont agi.

Teen girls in Morocco face jail for kissing

The girls, aged 16 and 17, were detained by police after they were spotted kissing and hugging on the roof of a house in Marrakech last week, Omar Arbib from the Moroccan Association of Human Rights told CNN Arabic in a statement.

En partenariat avec nos amis du Collectif Aswat et de l'Association Akaliyat, All Out a lancé une immense pétition mondiale demandant aux autorités marocaines de libérer les jeunes filles ainsi que toutes les autres personnes emprisonnées dans le cadre de la loi réprimant les homosexuels au Maroc.

Plus de 104 000 membres d'All Out sont passé-e-s à l'action. Après la première audience, les jeunes filles ont été libérées sous caution, mais les poursuites n'ont pas été abandonnées et nous avons eu seulement deux semaines pour faire monter la pression.

Dans l'attente de la seconde audience, All Out a travaillé main dans la main avec L'Union Féministe Libre au Maroc pour lancer un nouvel outil en ligne permettant à tous d’exprimer leur solidarité depuis le monde entier : plus de 1700 membres d'All Out ont directement envoyé des cartes postales personnalisées en soutien aux adolescentes.

Des cartes postales

Le 9 décembre, après des semaines de campagne, et alors que nous avions présenté la veille plus de 100 000 signatures au ministre de la Justice marocain, nous avons reçu d'excellentes nouvelles : les filles ont été reconnues innocentes par la Cour.

C'est une immense victoire, mais ce n'est que le début. Les filles n'auraient jamais dû être jugées au départ : ensemble, avec nos partenaires locaux, nous continuerons à pousser les autorités à mettre fin à la loi réprimant l'homosexualité au Maroc et à libérer les personnes emprisonnées en raison de qui elles aiment.