Moments forts

Nos campagnes sont la preuve que l’amour gagne toujours. Voici quelques-unes de nos plus grandes victoires (jusqu’ici !).

Opérations d'évacuation

Cette opération en cours, en partenariat avec le projet d'assistance aux réfugiés irakiens (IRAP), reloge des personnes LGBT qui affrontent de graves dangers.

Aux quatre coins de la planète, des personnes LGBT font face à des menaces d'emprisonnement, de torture, voire d'exécution, uniquement en raison de qui elles aiment et qui elles sont. Depuis 2012, All Out travaille avec le projet d'assistance aux réfugiés irakiens (IRAP) pour sortir des dizaines de personnes LGBT de situations de danger extrême.

En 2012, nous avons appris que 30 jeunes irakiens avaient été placés sur des « listes de personnes à abattre » uniquement car ils étaient perçus comme homosexuels. Nombre d’entre eux avaient déjà été agressés et avaient fui, sans savoir où aller.

Fear as death squads hunt Iraq's gays and "emos"

BAGHDAD (Reuters) - The man holds up two pictures of his friend, which tell the story of what it now means to be gay in Iraq. One photograph, which the man keeps on his mobile phone, is a portrait of a handsome youth with a stylish haircut.

En seulement trois jours, les membres d'All Out ont donné 60 000 dollars pour évacuer les personnes les plus à risque : treize personnes en danger immédiat ont été évacuées du pays et ont pu recommencer leur vie ailleurs en toute sécurité.

Mais tandis que le conflit en Irak continuait, Daesh a forcé des milliers de personnes lesbiennes, gays, bi et trans à fuir pour survivre. Beaucoup ont fui vers la Jordanie ou le Liban, mais il n'y avait pas de refuges pour les personnes homos ou trans, et elles étaient donc toujours victimes de discrimination et de mauvais traitements.

En mai 2015, nous avons eu connaissance du cas de Samir, un homme gay originaire de Syrie. Daesh avait envahi sa ville, et quelques semaines plus tard, son meilleur ami avait été tué lorsqu'ils ont appris qu'il était homosexuel.

Samir a réussi à fuir au Liban, où il a reçu l'aide de l'IRAP. Mais ils ont vite manqué d'argent, et Samir aurait pu se retrouver à la rue. Les membres d'All Out ont de nouveau apporté leur aide et ont donné les 6600 dollars nécessaires pour assurer à Samir un hébergement sûr, loin du danger.

IRAP Partners with All Out to Raise Over $20k for LGBTI Refugees

IRAP is thrilled to announce that, thanks to a recent partnership with LGBTI advocacy organization All Out, we will be able to provide immediate assistance for several of our most vulnerable LGBTI clients in Lebanon and Jordan. The campaign, unveiled in May, raised over $20,000 for IRAP in only a few days, thanks to the commitment of All Out's extensive network of supporters.

Quelques mois plus tard, en septembre 2015, nous avons appris l'histoire de Nina, une femme trans jordanaise : elle avait été violemment agressée par sa propre famille, uniquement en raison de son identité de genre. N'ayant nulle part où aller, Nina s'est tournée vers l'IRAP pour trouver de l'aide. En seulement quelques jours, près de 500 membres d'All Out ont fait des dons permettant à Nina de s'installer dans un lieu sûr.

En 2016, les membres d'All Out se sont de nouveau mobilisé-e-s pour aider Malaak, une réfugiée irakienne trans qui était en fuite depuis 10 ans : en raison de son identité de genre, des membres de sa famille et de sa communauté l'avaient menacée de violences. Elle a même été torturée par la police irakienne. Il lui aura fallu dix ans de lutte pour trouver un lieu sûr, se déplaçant d'un pays du Proche-Orient à un autre. Mais aujourd'hui, grâce à l'IRAP, elle a pu trouver un hébergement sûr en France : plus de 1000 membres d'All Out ont fait des dons, permettant à Malaak de trouver un endroit où vivre en toute sécurité.

Voici le témoignage de Malaak :

« [J]'ai été énormément harcelée. Mon propriétaire me harcelait sexuellement devant mon colocataire. [Avec l'aide d'All Out], j'ai pu retourner à Hamra avant de partir… Cela m'a permis de me sentir en sécurité… Ils m'ont apporté un immense soutien, ainsi qu'à d'autres personnes LGBT. Je n'ai pas eu l'honneur de rencontrer [des membres de l'équipe d'All Out], mais je suis reconnaissante pour leur soutien et celui de l'IRAP ».

All Out continuera à agir pour soutenir les réfugié-e-s LGBT partout dans le monde.